J’ai rencontré Laetitia à Bordeaux pour écouter le récit de ses 6 mois de wwoofing en Angleterre et en Ecosse. Un séjour intense où elle n’a fait QUE du wwoofing, allant de fermes en fermes de Septembre 2008 à Mars 2009.  Oui ! C’est bien en saison froide qu’elle est partie, dans un pays que nous pourrions à priori, juger assez inhospitalier les longues soirées d’hiver … Pourtant, Laetita y a trouvé beaucoup de chaleur humaine, de quoi se sentir pousser des ailes pour aider les 12 familles dont elle a partagé la vie.

Toujours suivre un bon conseil …

Laetitia a découvert le wwoofing grâce à une amie de sa mère, qui est partie en faire il y a plusieurs années en Angleterre. «  Je souhaitais partir quelques mois à l’étranger, mais je ne savais pas comment m’organiser. C’est alors que ma mère m’a présenté son amie, qui m’a parlé du wwoofing et m’a même recommandé des adresses. Les deux premières familles avec qui j’ai wwoofé, s’était selon ses conseils ! »

Une organisation qui a changé en cours de route.

Au début, Laetitia est partie sans vraiment organiser ses déplacements. Sa seule « règle » était de changer de wwoofing tous les 15 jours, pour avoir une vue exhaustive du pays dans ses 6 mois impartis. D’une ferme à l’autre, elle téléphonait pour réserver une place, en tenant compte de la situation géographique qui l’intéressait. L’expérience fut bonne ! «  Je me sentais libre d’aller où je voulais, en fonction des envies et des opportunités. Quand un wwoofer me conseillait une ferme, je pouvais m’y rendre ou suivre les conseils des hôtes qui me recommandaient de beaux endroits ». Hélas ! Les transports en commun sont chers en Angleterre « Les déplacements de dernière minute me coûtaient une fortune. Pour les derniers mois, j’ai décidé de planifier mes wwoofs, pour pouvoir réserver à l’avance mes billets. Cela m’a évité bien du stress et des dépenses ! ».

Le Devon, photo de Laeticia La pointe des Cornouaille, photo de Laeticia

Un voyage en solo

Laetitia est partie toute seule. A toutes les filles/femmes qui se demandent si c’est bien raisonnable de wwoofer toute seule, Laetitia est la preuve que c’est possible et même super ! « Ce qui est génial avec le wwoofing, c’est la grande confiance qui s’instaure rapidement, dans les deux sens. Le wwoofer est reçu comme un ami de longue date, à qui on donne son entière confiance, les hôtes deviennent vite des confidents et des gens sur qui l’on peut compter. Cela fait parti du concept, les gens n’ont pas peur de se faire voler, on se sent à l’aise et tout le monde est sur un pied d’égalité ». Le wwoofing est une expérience humaine enrichissante, Laetita a beaucoup appris et elle a découvert une Angleterre magnifique, avec des paysages à couper le souffle, elle a prit le temps de se balader, de découvrir à son rythme et en profondeur.

« J’ai wwoofé dans des communautés ou avec de grandes familles. Parfois il y avait d’autres wwoofers avec moi, souvent des Anglais d’ailleurs. Je n’étais jamais vraiment seule et les liens qui se tissent avec les gens sont très forts, intenses, même si on ne reste que quelques semaines. A chaque séparation, c’est beaucoup d’émotion, de tristesse mêlée de joie et de bons souvenirs. ».

wwoofing en angleterre, photo de laeticia wwoofing en angleterre

Un esprit très nature

Laetitia a fait des tâches diverses durant ses séjours, mais toujours en rapport avec l’écologie. « Absolument tous les wwoofs dans lesquels je me suis rendue étaient écolos. Les gens étaient presque tous végétariens, les produits étaient bios, ils avaient tous un compost, presque tous des toilettes à compost (que j’ai découvertes à cette occasion !). Beaucoup de familles sont tournées vers l’autonomie, avec des récupérateurs d’eau, parfois des énergies renouvelables, de grands potagers … ».

Le wwoofing est né en Angleterre en 1971, c’est donc le plus vieux pays à pratiquer ce concept. Pourtant, contrairement à l’Australie ou la Nouvelle-Zélande, dont nous avons déjà parlé et où le concept ne s’organise pas toujours autour de l’écologie, nos voisins ont su grader cette composante.

« Dans de nombreuses familles, les gens ne prennent pas des douches tous les jours. Le wwoofing chamboule certaines idées et habitudes sur l’hygiène, le style de vie … Quand on est à la campagne à faire des activités natures, on se sent paradoxalement moins sales qu’en ville. On se sent différent et plus proche d’une sorte de « vérité ». En ville, on sent le poids du regard des autres, alors que pendant le wwoofing, je n’ai jamais eu ce sentiment. » Un sentiment que je partage avec Laetitia ! Nous avons vécu la même chose à notre retour, après un an et demi avec les mêmes habits simples et vieux, de retour en France nous nous sommes vite sentis en marge et gênés par notre « différence ». Mais attention, n’allaient pas croire que ces situations dont nous parlons sons systématiques ! Si ce genre d’idée vous rebute, vous pouvez très bien trouver des séjours moins « authentiques ».

«  Au niveau des tâches, j’ai fais beaucoup de choses différentes : j’ai adoré faire les marchés et vendre les produits du potager ou fabriqués par les hôtes. J’ai aussi beaucoup planté, semé, récolté, désherbé, je me suis occupée des animaux, j’ai fais quelques tâches de bricolage et parfois de la cuisine, du rangement … J’ai appris plein de choses, pas toujours vraiment techniques, mais plus sur de l’organisation, une façon de faire, de vivre … ». Laetitia me confie que contrairement à moi qui souhaite reproduire ce que j’ai appris, pour elle le wwoofing représente un style de vie qu’elle admire, mais n’aimerait pas forcément reproduire pour elle en France. En effet, il y a parfois beaucoup de contraintes, surtout quand on a des animaux. Les conditions de vie sont parfois rudes.

Wwoofing en Ecosse , photo de Laeticia wwoofing en Ecosse, photo de Laeticia

Des hôtesses pleins de sagesse

«  Je l’avoue et j’en ai un peu honte, quand je me suis lancée dans cette aventure en direction de fermes du fin fond de l’Angleterre, je ne m’attendais pas à trouver des gens particulièrement … érudits, intelligents … Et pourtant, le stéréotype que j’avais en tête s’est bien vite pris une claque ! Les familles avec qui j’ai vécu étaient pleines de philosophie, de sagesse. S’était des gens très cultivés, avec qui j’ai eu des discussions très profondes et poussées. Parfois, j’ai même eu un complexe d’infériorité car ces gens me montraient leur point vue, un angle que je ne connaissais pas et auquel je n’avais pas songé. C’est difficile à expliquer mais quoi qu’il en soit, il ne faut pas partir avec des préjugés car ils sont souvent faux ! ».

Laetitia souligne un autre aspect du wwoofing : lorsque l’on passe de courtes périodes avec les gens, (2 semaines comme elle, voire un mois) on est souvent face aux bons côtés de leur personnalité. «  Au début, tout le monde a envie d’être aimé, tout le monde veut être apprécié, mettre l’autre à l’aise etc. Les hôtes et les autres wwoofers étaient chaleureux et gentils, en si peu de temps j’ai très rarement vu les côtés négatifs de leur mode de vie ou de leur personnalité. ».

wwoofing, photo de laeticia wwoofing en angleterre, photos de laeticia

Une expérience à reproduire

Cela semble être la règle pour bien des personnes qui partent faire du wwoofing, on a toujours envie de recommencer ! Laetitia est partie il y a quelques mois en Corèze, pour refaire du wwoofing, se rappeler les bons souvenirs et retrouver ces rapports simples entre les individus. Elle compte bien y retourner encore et encore, jusqu’à ce qu’un jour peut-être, elle aussi accueil des wwoofers ?

« Le wwoofing a été pour moi une révélation, puisque ces 6 mois de voyage ont révélé ma fibre écolo. J’ai changé ma façon de vivre et de penser, j’ai aussi apprécié d’entretenir des relations humaines simples, sincères et saines avec les familles que j’ai rencontrées, tout ça grâce à cet échange de service et sans argent ! »

wwoofing en angleterre wwoofing en angleterre, photos de laeticia

Merci beaucoup à Laetitia de m’avoir accordé un moment, le temps d’un agréable diner au café du cinéma Utopia.

Si vous aussi vous avez wwoofé, ou êtes entrain de le faire et que vous aimeriez nous en faire profiter, n’hésitez pas à me contacter ! Je peux vous téléphoner, ou nous pouvons nous rencontrer à Bordeaux ou Paris.

C’est en parlant du wwoofing que nous encouragerons d’autres personnes à découvrir ce concept génial !

34 Responses so far.

  1. masset pierre dit :

    salut a vous, je pense partir faire du woofé en irlande et je me demandais s’il fallait prévoir un gros ou petit budget pour les transport et le reste. merci a vous

  2. Nathalie dit :

    Bonjour Pierre !

    J’ai vécu en Irlande il y a 5 ans et à mon souvenir, c’est un pays assez cher … Disons comme l’Angleterre. Il est possible que depuis la crise, les prix soient plus abordables, mais quoi qu’il en soit, pour faire du wwoofing la seule chose dont vous avez besoin c’est de vous loger de temps en temps et de vous déplacer.

    Il y a des bus en Irlande, qui sont relativement abordables et ne vous emmènent d’ailleurs jamais bien loin, car c’est un petit pays !

    Selon votre budget et le temps que vous accordez à un voyage de wwoofing là bas (et la saison) je vous recommanderais d’acheter une petite voiture d’occasion. Attention, en Irlande on roule à gauche !! Si vous êtes sportif, n’hésitez pas à embarquer votre vélo par bateau et à parcourir ce beau pays à la force de vos mollets. C’est très vallonné (et pluvieux) mais que c’est beau !!

    Pour ce qui est des auberges de jeunesse, elles sont a des prix interessants dans les petites villes. Dublin, comme toutes les capitales est hors de prix, mais le reste, ça va.

    Après, vous avez l’option « stop ». J’ai vu de nombreux pouceux sur les routes il y a 5 ans. Mise à part Limerick qu’on appelle encore « stab city », les campagnes Irlandaises sont des contrées assez calmes. J’ai personnellement préféré l’Irlande du Sud que celle du Nord. Nous avons senti plus de tension là haut que dans les jolis petits villages du sud. J’ai adoré le Donegal et les alentours de Galway.

    En routard débrouillard et en faisant beaucoup de wwoofing, je dirais que 1000 euros pour 6 mois c’est suffisant (à la louche et sans compter le billet d’avion ou de bateau pour y aller).

    Pour vous faire un budget plus réaliste et en fonction du niveau de confort que vous souhaitez, passez à la librairie ou la bibliothèque jeter un oeil sur le guide du Lonely Planet, pour être à jour sur les prix. Sinon allez-voir sur Voyageforum.com

    Tenez-nous au courant ! Venez nous raconter votre périple si vous partez !!

    Bon voyage
    Nathalie

    • Danièle dit :

      bonjour Nathalie,
      Je suis en train de lire votre blog fort intéressant d’ailleurs.
      J’ai 59 ans et le concept me plait bien. Comment se passe le travail à la ferme ? Quelles sont les conditions physiques nécessaires ? Je me doute que ce n’est pas un job de tout repos mais j’aimerais avoir quelques précisions sur ce sujet.
      Je vous remercie par avance,

      • senouci dit :

        bonjour

        veuillez, je vous pris de bien vouloir me communiqué des adresse afin que je puisse préparer mon woofing. mon objective est d apprendre l’anglais ,je prévois une période de 8 mois

        bien cordialement

  3. sonic168 dit :

    Bonjour
    je cherche à partir en wwofing en angleterre pendant un mois et demi , je sais c’est un peu juste mais malheureusement pas d’autres dispo.
    Je suis un peu perdu , je ne sais pas à qui m’adresser pour trouver facilement … N’importe quel endroit en angleterre ou ecosse…j’habite à paris , je suis prof d’eps.
    Si quelqu’un peu m’aider …Merci beaucoup

    • cisco dit :

      salut,
      J’ai vu ton message sur un forum, aujourd hui c’est moi qui vais partir et qui suis un peu perdu ! peux tu me donner des infos?

      merci florent

  4. Nathalie dit :

    Bonjour,

    Je ne comprends pas bien votre demande ? Je pense que le principe du wwoofing n’est peut-être pas clair pour vous : C’est très simple, pour aller wwoofer en angleterre, il faut que vous vous inscriviez d’abord sur le site du wwoofing en angleterre. Ensuite, après avoir souscrit à la cotisation, vous allez recevoir en papier ou de manière électronique la liste des hôtes qui sont susceptibles de vous recevoir. Et c’est grâce à cette liste que vous allez pouvoir contacter les gens !
    Donc résumons :o )
    - Vous allez sur le site de wwoof UK
    - Vous vous inscrivez, vous payez la cotisation
    - Vous recevez le livret des hôtes, vous choisissez où vous souhaitez aller
    - Vous contactez les gens par email ou telephone
    - Vous allez wwoofer !

    C’est en fait très simple vous voyez ? Si vous avez besoin d’autres renseignements, vous pouvez nous poser des questions ici et je vous répondrai. Je vous recommande également de vous procurer mon livre car il y a toutes les explications à l’intérieur !

  5. Gégé dit :

    Bonjour,
    Je souhaite partir 1 mois en Août, en wwooff en Angleterre ou au Canada. je n’ais pas d’autres possibilités.
    Je cherche à savoir quelles démarches il faut que je fasse. De plus, je ne parle pas très bien anglais, je pense que cela m’aiderait à m’améliorer.
    Quelqu’un pourrait me donner un avis sur ces deux pays, et les démarches à faire svp???
    Je souhaiterai m’organiser à l’avance.
    Merci d’avance.

    • Nathalie dit :

      Bonjour Gégé,
      1 mois c’est super, c’est une bonne période et une bonne durée pour faire du wwoofing.
      L’angleterre c’est proche de la France, donc c’est peut-être plus facile d’y aller. Le Canada, vous aurez l’avantage d’avoir pas mal de francophones. C’est à vous de voir ce que vous préférez et combien vous voulez mettre pour le prix du billet pour y aller.
      Pour les démarches, c’est très simples, je vous invite à lire le message au dessus du votre, en résumé :
      - Vous allez sur le site de wwoof UK
      - Vous vous inscrivez, vous payez la cotisation
      - Vous recevez le livret des hôtes, vous choisissez où vous souhaitez aller
      - Vous contactez les gens par email ou telephone
      - Vous allez wwoofer !

      Pour en savoir encore plus sur le wwoofing et comment ne pas rater ses vacances, je vous invite à lire mon livre, dispo en librairie ou sur internet : http://wwoofguide.com/achetez-le-guide/

      A bientôt et bon voyage

  6. Kroll dit :

    Bonjour, très chouette article qui donne vraiment envie de partir!

    J’ai pour projet de partir en Angleterre et d’aller de woof en woof, et je vous remercie pour les quelques renseignements que l’on peu trouvé ici ^^
    (Je vais regardé plus en détail l’histoire de la voiture et du vélo, car je n’est pas très envie de prendre les transports)

  7. Charlène dit :

    Bonjour!

    Merci beaucoup pour toutes ces infos! Je voulais savoir s’il fallait contacter les familles longtemps à l’avance pour réserver une place? Il y a-t-il toujours des places si on contacte les fermes au fur et à mesure (par exemple 1 semaine avant) ?

    Merci

    • Nathalie dit :

      Bonjour,

      Cela dépend du pays où vous voulez aller. Si vous allez en Angleterre par exemple ou en Australie, c’est un pays où il y a beaucoup de fermes, du coup vous avez des chances d’en trouver facilement, donc il n’est pas nécessaire de réserver très longtemps en avance, une semaine ou deux devrait être asser.

      Cela dépend aussi du projet que vous voulez faire. Si vous avez envie de faire des activités en particulier (avec les animaux ? La construction ? Le jardin ? ) mieux vaut s’y prendre en avance pour être sûre d’avoir une place dans une famille qui fait l’activité qui vous intéresse. En revanche, si l’important pour vous est l’expérience humaine, ou linguistique, vous pouvez aller partout et donc vous avez moins besoin de réserver à l’avance.

      Vous voyez ce que je veux dire ? :o )
      C’est un peu la règle de l’offre et de la demande, pareillement les hôtes qui ont des maisons près des activités touristiques ou dans les coins sympas sont plus vite complets. Le mieux est de réserver dès que vous le pouvez, mais vous pouvez aussi vous laisser guider par les occasions, les opportunités et faire de très belles rencontres de cette manière.

      Je vous souhaite un bon voyage, vous trouverez plein d’infos pour organiser votre voyage et bien tout préparer dans le livre que j’ai écris sur le sujet ;o)
      A cette page vous pouvez voir la description du livre: http://www.wwoofguide.com/a-propos-livre

  8. Lucile dit :

    Bonjour ,
    J’aimerais faire du wwoofing en UK d’octobre à Décembre pour travailler mon anglais et vivre une expérience riche. Actuellement mon niveau est assez faible. Pensez-vous qu’il soit possible que j’intègre une famille si je ne suis pas vraiment capable au départ de partager de vraies conversations ?
    Merci pour votre réponse

    • Nathalie dit :

      Bonjour Lucile,

      Oui, ne vous inquiétez pas.
      Vous allez apprendre « sur le tas », déjà parce que vous allez être en immersion totale et que le vocabulaire aura du sens pour vous et aussi parce que les gens qui vont vous recevoir seront compréhensibles et vont vous aider.

      Les personnes qui reçoivent des wwoofers (surtout des français, car nous sommes internationalement reconnus pour notre mauvais niveau en langues étrangères :o ) ) sont souvent des anciens voyageurs qui sont tous passés par là un jour ! L’anglais ce n’est pas une langue très difficile et vous allez vite pouvoir suivre des rudiments de conversation, rigoler avec eux, trouver d’autres formes de communication … Je ne vous promets pas que vous pourrez faire de grandes conversations philosophiques dès la première semaine ! Mais pour instaurer de la complicité, échanger sur le quotidien et parler un peu de vous, je suis sûre que tout ira bien !

      Je suis passé par là moi aussi, je suis partie en stage en Irlande à mes 21 ans et je ne parlais pas DU TOUT anglais. Pas facile … mais on s’y fait vite. Par ailleurs, je vous conseille de lire en anglais, cela aide beaucoup à comprendre. J’ai appris à parler anglais en lisant Harry Potter, avec un dictionnaire à la main !

      Je vous souhaite un excellent voyage, profitez bien et « cheers » comme on dit là bas !

  9. Tommy dit :

    Bonjour,
    je viens de voir ci-dessus beaucoup de questionnement quant au wwoof en Angleterre et c’est aussi mon cas. Je compte partir un moi de fin juillet à fin aout, accueilli par des amis j’aimerai aussi découvrir le wwoof une semaine ou deux.

    D’aprés ce que j’ai compris je dois m’inscrire sur wwoof.uk pour obtenir le livre. Savait vous si il est envoyé en France? et il y a t-il des conditions particulières quant à la participation au wwoof? (temps minimum 1, 2, 3…semaines; budget minimum à avoir) et enfin, savez-vous si le stop est pratiquer en Angleterre? (les transport étant assez onéreux)
    Merci! :)

    • Nathalie dit :

      Bonjour Tommy,

      Alors je vais tenter de répondre à quelques unes de vos questions mais pour les détails je ne peux que vous recommander de lire mon livre, c’est pour ça que je l’ai écris ;o) « Wwoofing, le guide pour des vacances économiques, écologiques et solidaires »

      Oui, vous devez vous inscrire sur le site du wwoofing dans le pays où vous voulez aller wwoofer. C’est un livret électronique, donc vous le consulterez à partir de votre ordinateur, je pense que vous pouvez demander une version papier et qu’elle est expédiée en france, moyennant frais de port.

      Il n’y a pas de conditions particulières, car ce n’est pas quelque chose de normé ou d’officiel. Vous voyez les détails avec les gens chez qui vous voulez aller. Quand vous aurez le livret, vous allez choisir des hôtes qui vous intéressent, les contacter et c’est avec eux que vous voyez pour le détail (nombre d’heure de boulot, transport, hébergement). Tout est bien détaillé et expliqué quand mon livre ;o)

      Le stop marche bien en Angleterre, mais plutôt à la campagne. C’est un peu comme en France, si vous essayez à Paris, c’est chaud mais ça marche ! En campagne, il y a plus de chances. Les transports en commun sont onéreux, mais il me semble qu’il y a des cartes de transport pour plusieurs semaines en bus ou train. Vous pouvez aussi faire du co-voiturage, c’est très courant en Angleterre.

      Je vous souhaite un bon voyage !

  10. marjorie dit :

    bonjour! super il y a plein d’info, moi je voudrais partir en Woofing en Octobre en Ecosse, j’ai d’abord voulu prendre un moi d’anglais dans une école expres mais jme suis dit que c’etait gacher de l’argent… autant apprendre sur place, mais j’ai la frousse, puis je me pose beaucoup de questions… je me suis inscrite sur le site et j’ai payé mais j’ai tjr pas acces , je ne peux pas me connecter parce que je n’ai pas de mot de passe et vu qu’une fois sur deux je peux traduire ce qu’on me dit, ben je sais pas si j’ai quelque chose de spécial à faire pour pouvoir creer un mot de passe.. vu qu’on m’a rien demandé…
    puis autre question ultra stressante pour moi, c’est comment trouver la ferme.. comment l’atteindre??? les transport…
    Puis est ce que c’est rationnel de partir woofer en Octobre? c’est pas la galere? bref.. je flip sur la langue, comment me faire comprendre, trouver et atteindre une ferme… etc
    J’espere avoir une reponse a ces questions… :D

    • Nathalie dit :

      Salut Marjorie,

      Tout d’abord, relaxxxxxxxxxx ! ;o)

      Dans l’ordre : Pour ton problème d’accès au site, il faut que tu contactes l’association de wwoofing en angleterre, car malheureusement je ne peux rien pour toi :’( Je pense que c’est un petit problème informatique ou un malentendu sur la démarche d’inscription. Tu as été débitée de l’argent ? Il faut leur envoyer un mail, je suis sûre qu’ils vont t’aider, n’hésite pas à demander à quelqu’un de t’aider si l’anglais est un peu galère pour l’instant.

      La ferme, no stress c’est très facile à atteindre ! Dans les annonces, les gens expliquent comment venir chez eux : quel est l’aéroport ou la gare de train ou de bus la plus proche. la plupart du temps, ils vont même venir te chercher à la gare si tu leur demandes. Il faut bien sûr que tu ailles dans les endroits accessibles, à moins que tu ne sois prête à faire du stop ou à partir en voiture.

      Oui il n’y a pas de mois pour faire du wwoofing, même si en général ça marche mieux en été, en Octobre tu trouveras quand même des choses à faire. En revanche, prévois des pulls chaud et un Kway car je crois que c’est pas la saison la plus ensoleillée, mais on s’en fiche ce sera d’autant plus beau avec les nuages et les percées de soleil sur les lacs et la campagne …

      Pour la langue, c’est vrai que les fermiers anglais, sans faire de caricature grotesque, ne sont pas les plus facile à comprendre. Mais avec un peu de temps et de pratique, tu vas tout à fait t’en sortir, j’en suis sûre. L’important, c’est la motivation et la bonne humeur. Moi je suis restée 2 semaines chez des japonais qui ne parlaient ni anglais ni français, on a quand même passé de supers moments, en parlant avec les gestes et les sourires. C’est ça les vrais échanges !!

      N’hésites pas à feuilleter mon livre en magasin ou dans les bibliothèques, il t’aidera pour organiser ton voyage

      A bientôt, tiens nous au courant

      Nathalie

  11. henri dit :

    Bonjours,
    j’ai lu votre article et les différents poste, qui m’on apporté beaucoup de réponse déjà! Mais voila mon gros problème et que je ne parles pour ainsi dire pas un mot d’anglais… Est-ce un réellement problème? Pt que les gens qui nous reçoivent on l’habitude? merci d’avance pour vos réponses

  12. Kieffer dit :

    Bonjour Nathalie,
    Savez-vous à partir de quel âge on peut woofer seul ou avec un copain ?
    Merci pour la réponse !

  13. Matthieu dit :

    Bonjour, j’aimerais partir faire du woofing avec des amis (on est 3) es-ce que cela est possible ?

  14. Émilie dit :

    Bonjour, j’ai 28 ans, j’ai décidé d’apprendre l’anglais, je suis plus que débutant, je cherche un moyen de progresser rapidement, pour pouvoir reprendre mes études a la rentrée prochaine. J’ai trouvé ce concepte intéressant pour apprendre de façon ludique et surtout pas cher!!! Est ce réellement un Bon moyen et combien ça coûte. Est ce que quelqu’un peu me renseigner? Merci d’avance. Emilie

  15. laurent dit :

    Bonjour,
    Woofing en famille;
    Nous sommes une famille de 5 personnes (2 adultes et 3 enfants 11,9 et 7 ans).
    Nous souhaiterions partir 2ème quinzaine de juillet dans la région d’Oxford.
    Partir en famille en woofing: possible ou pas???
    Merci pour vos conseils et remarques.
    Les témoignages sont nombreux pour les voyageurs « solitaires » mais un peu moins pour les familles!!!

  16. florine dit :

    bonjour
    je suis actuellement étudiante en langue etrangere appliqué, nous avons un voyage obligatoire a effectué et je voudrais le faire en woofing. seul probleme, nous avons des dates précises (14/04/14 au 6/06/14). je souhaiterai savoir si on peut choisir les dates de départ et si on est sur d’etre pris?
    merci d’avance

  17. Emilie genevois dit :

    Bonjour
    J ai 36 ans est ce que je ne suis pas trop âgée pour woofer

  18. Nadine Schmirl dit :

    J’habite le Loir-et-cher et voudrais proposer une chambre chez moi avec les repas contre des heures
    de jardinage, c’est-à-dire entretien pelouse, arracher
    les mauvaises herbes, tailler, s’occuper du jardin
    potager. cela entre-t-il dans le cadre du woofing ?
    faut-il faire une déclaration à l’Urssaf ?
    Parlez-vous de tout cela dans votre livre ?
    Où puis-je faire passer une annonce pour trouver
    une personne intéressée ? J’ajoute que je suis près de châteaux de la Loire, et des jardins de Chaumont.
    Merci de me répondre, nadine

  19. PREFAUT Jeanne-Marie dit :

    J’ai 70 ans,je suis en pleine santé et très dynamique et je dispose de quelques connaissances en anglais.
    Je m’occupe d’un grand potager que je cultive de manière biologique.
    Je pourrais offrir mon aide pour jardiner,cuisiner ,garder des enfants et même les aider dans leurs études de langue française car je suis institutrice de profession.
    Pensez-vous qu’on accepterait de m’accueillir pour ce genre d’aide?
    Pouvez-vous me dire où m’adresser ?

    Merci de votre réponse.

    Jeanne-Marie

  20. Marie dit :

    Bonjour Laetitia
    J’aimerai vous appeler pour qu’on discute
    j’aimerai partir en début d’année
    J’ai pas de choses à vous demander
    voici mon numero
    06 51 19 21 27 merci

  21. Leroy dit :

    Bonjour, je vien vers vous car je suis un peut coinsé! je suis inscrit sur le site wwoofing UK mes malheureusement je ne peut contacte les hotes ni par mail et par telephone ! pui-je avoire de l’aide rapidement car je voudrais bien partire au 1 Mars 2015 Merci de votre reponse.

    M leroy EDDY
    0645805220

  22. It’s not yet out there for public use, however you’ll be able to obtain a free beta
    key by following the directions under.

  23. Cécile dit :

    Bonjour !

    Merci pour toutes ces infos ! Cependant, j’ai encore quelques questions… Sur le site il est marqué qu’il faut 18 ans pour faire du wwoofing, or, j’en ai 17 mais j’approche les 18. Je peux tout de même m’arranger avec les habitants de là-bas ? Pour finir, auriez-vous quelques bonnes adresses, régions, à conseiller ? Je ne sais pas du tout vers quel côté aller et je ne suis pas difficile concernant les activités à faire.

    Merci d’avance pour votre réponse, cela m’aiderait beacoup !

  24. AKAB Abderrahmane dit :

    Bonjour Madame Nathalie,

    Merci pour ces éclaircissements très utiles, pour moi ça sera ma première expérience comme wwoofer, et j’ai besoins des encouragements pour entamer cette experience.

    Pour cette raison j’aimerais avoir de votre part quelques precieux conseils qui vont me pousser sans hesitation ni craindre à vivre cette experience.

    Je porte à votre connaissance que je suis en contacte avec quelques hôts allemands.

    Cordialement
    Akab
    Skype:Brahim.rimi3

  25. Caroline dit :

    Bonjour,
    peut -on faire du wwoofing en famille?
    ciao.

    • Nathalie dit :

      Bonjour,
      Oui tout à fait, il faudra juste prévenir les hôtes que vous êtes en famille et s’assurer de trouver un moyen juste pour tout le monde de faire vos tâches quotidiennes sans que vos enfants s’ennuient ! Il y a des familles d’hôtes qui sont contents d’avoir des wwoofers en famille, ainsi tous les enfants jouent ensemble la demie-journée et le reste de la journée est en famille, par exemple


ATTENTION avant de poster un commentaire !
Consultez la Foire aux Questions pour voir si la réponse à votre question ne s'y trouve pas : http://wwoofguide.com/tag/faq-2/ Je ne suis pas l'associaiton Wwoof France, ce site est celui de mon livre "Wwoofing le guide".
Les annonces ne sont plus acceptées, si vous cherchez un endroit où faire du wwoofing ou que vous cherchez des wwoofers en FRANCE, vous devez vous rendre sur le site de l'association Wwoof France. Je suis désolée je ne peux plus accepter les annonces ici.
Si vous vous demandez COMMENT FAIRE DU WWOOFING en France ou ailleurs, j'ai écris un article sur le sujet ici : http://wwoofguide.com/a-propos-wwoofing/
Si vous avez une question, SVP regardez avant sur les articles du site si la réponse ne s'y trouve pas déjà. Regardez avant de poser votre question.
Je serai heureuse de vous aider et répondre à vos questions, mais je passe aussi beaucoup de temps à écrire les articles pour vous aider, donc lisez un peu le blog avant de poser une question, merci beaucoup !
Nathalie, auteur du blog