On me demande souvent à quel âge on peut commencer à faire du wwoofing.

Peut-on partir seul(e) ? Faut-il que les parents accompagnent les moins de 20 ans ? Manon est partie avec des copines faire du wwoofing quand elle avait 17 ans et elle a passé de super moments ! Elle est partie 2 semaines la première fois, puis 1 semaine la seconde.

Car vous n’êtes pas obligés de vous lancer dans un grand tour de France, d’Europe ou du monde pour aller wwoofer : quelques jours sufisent pour une belle aventure comme la sienne.

Témoignage de Manon:

« J’habite dans le Tarn, à Castres et je suis étudiante en 1ère année de Licence en Histoire de l’art à Lyon. Pour commencer, j’ai connu le Wwoofing grâce à au site Nature et construction (note de Nathalie -> C’est notre site de voyage, merci Manon!). Et puis je me suis renseignée sur des vacances originales et vertes, sur internet.

Mon premier wwoofing s’est inscrit dans le cadre d’un projet scout sur l’écologie. Nous étions 4 filles de 17 ans, Amélie, Oriane, Marion et moi. Nous avons donc pris contact avec plusieurs hôtes courant avril.Nous avons fait plusieurs choix sur le site et on a eu plusieurs réponses positives. C’est ainsi que l’on a choisi d’aller passer 8 jours, à Campet-et-Lamolère, chez Maylis et Eric qui tiennent des chambres d’hôtes. Au départ, on souhaitait avoir un contact avec le maraîchage biologique. On est arrivées début juillet et on a été très bien accueillies, très vite intégrées dans la famille. Nos hôtes tiennent des chambres d’hôtes écolos : yourte, cabane, roulotte (superbe !) et une tente suspendue (A essayer la nuit, c’est très drôle car ça bouge).

Cabanes dans les arbres Chambre d'hôte roulotte

Chambre d'hôtes yourte Chambre d'hôtes tente suspendue

Maylis et Eric vivent de façon verte, ils récupèrent l’eau de pluie, ont construit des  douches solaires et des toilettes sèches, ils ont un potager et une serre certifiée bio. Le cadre était très agréable, on dormait dans les chambres d’hôtes quand elles étaient vides ou dans des tentes. On n’avait pas d’horaires spécifiques mais on travaillait régulièrement dans la journée. L’après-midi on partait souvent à vélo sur le chemin de halage jusqu’à la rivière qui se trouvait tout près. On s’occupait de la serre et du potager (arrosage, cueillette, purin d’ortie…). On a appris à confectionner des confitures avec les fruits du jardin pour les vendre aux clients. On a ramassé des prunes. Durant notre séjour, on les a aidé dans l’aménagement des abords et le nettoyage de la rivière.On a fait de la poterie car notre hôte possédait un petit atelier.Nous avons aussi retapé et nettoyé une grange et construit une table en bois.

COnstruction d'une table DOuche solaire

Confiture de pastèque Serre bioclimatique zome

Maylis nous a même fait une approche rapide du Land’art mais nous n’avons pas eu assez de temps pour l’approfondir. De plus, on s’est occupées de l’entretien des chambres et de l’accueil des clients. On faisait vraiment partie de la famille, on mangeait toujours avec eux, on a même fait un pique-nique au bord de la rivière et rencontré d’autres membres de la famille. Ce sont des gens formidables ! Il y avait aussi quelques animaux, 1 poule, 2 chiens et 2 chats. On en garde vraiment un bon souvenir pour notre première expérience. Nous avons appris plein de choses.

grange Maison enduit naturel

Rivière wwoofers

La seconde fois, je suis partie en Ariège courant août.

C’était une expérience tout à fait différente. Je suis partie avec une amie, Léna, à qui j’avais envie de faire découvrir le Wwoofing, pendant deux semaines. Nous avions envie d’aller dans les Pyrénées et je voulais approfondir mon apprentissage du maraîchage biologique. Nous avons donc contacté John et Rose. La réponse de John a été brève, mais il m’a dit que l’essentiel du travail se déroulerait dans leur jardin de légumes biologiques. Nos hôtes vivent dans un cabanon en bois, en quasi autonomie, ils utilisent des panneaux solaires pour l’électricité.

Je pense que nous aurions dû nous renseigner plus amplement car on a eu quelques surprises pendant notre séjour. On était surtout attiré par le cadre et le fait que ce soit un lieu assez reculé en pleine nature. John et Rose sont anglais et vivent là depuis une vingtaine d’années. Ils ont l’habitude de recevoir des wwoofeurs, par contre ils parlent difficilement le français. Nous avons eu que peu de relations avec eux car on mangeait à part, on dormait dans un endroit entre wwoofeurs. C’était un petit cabanon sans électricité mais avec de l’eau courante où l’on pouvait cuisiner. On mangeait végétarien, il n’y avait pas de frigo alors on allait chercher les bons fruits et légumes bios invendus du marché, dans une grange pas loin.

Cabane de John et Rose Cabane des wwoofers

Cabane des wwoofers Vue

Nous étions 4 wwoofeurs au début : 1 américaine de 25 ans (qui était là depuis 2 mois), 1 américain de 55 ans (qui vadrouillait en Europe depuis plus de 6 mois) et nous. L’avantage est que l’on a progressé en langue car on parlait uniquement l’anglais. Une famille avec 4 enfants est venue nous rejoindre la seconde semaine. Les sanitaires étaient rudimentaires ! Les toilettes étaient composées d’une chaise trouée et d’une bassine qu’on vidait dans un trou.  La douche, c’était au jet d’eau glacée ou dans la rivière remplie de tiques.

On travaillait le matin de 8h à 12h et le soir de 18h à 20h dans un jardin en pente avec une vue magnifique. Nos hôtes produisent des légumes qu’ils vendent le week-end sur les marchés. On a désherbé, fait du compost, semé et ramassé les fruits et les légumes… (Difficile dans un terrain en pente, avec la chaleur de fin de matinée mais on l’a toujours fait dans la joie et la bonne humeur). L’après-midi, on préparait le repas (copieux et délicieux), puis on faisait une petite sieste, on lisait, on se baladait aux alentours. John passe ses journées dans le jardin et c’est Rose qui s’occupe du marché chaque week-end, elle achète et transporte une fois par semaine les produits qui ne poussent pas chez eux et qu’elle va chercher à Perpignan. Ils ont cinq enfants dont deux que nous avons rencontré. Ils possèdent un grand van qui transporte désormais la totalité de leurs produits biologiques sur le marché, mais cela a parfois été leur maison quand ils n’avaient pas de toit et qu’ils se rendaient au Maroc en famille. Chez eux, le principe est de « manger quand on a faim ». Mais ce qui est dommage c’est que nous ne prenions donc pas nos repas ensemble. Par contre c’était une super expérience, un vrai moment de partage où l’on a rencontré des gens supers. C’était différent de mon premier Wwoof, plus « à la dure » mais cela nous a plu.

Le potager Les toilettes

Le marché La tente des wwoofers

Maintenant j’ai envie de faire du wwoofing seule et j’aimerais mieux cerner ce qui m’intéresse. J’ai envie de faire quelque chose en rapport avec les animaux. J’aimerais voyager un peu partout en France, d’abord. Cet été je prévois de refaire du wwoofing mais j’attends de trouver un job d’été pour pouvoir ainsi planifier mon voyage. »

Un grand merci à Manon pour sa gentillesse : nous avons échangé quelques mails puis, elle m’a envoyé son témoignages et ses magnifiques photos. Vous aussi n’hésitez pas à me contacter si vous voulez nous raconter votre aventure d’hôte ou de wwoofer, en France ou dans le monde !

6 Responses so far.

  1. Natur-Elle dit :

    C’est superbe cette aventure !!! ça me laisse songeuse pour plus tard avec nos enfants….

  2. amélie dit :

    Super témoignage ;)

  3. Oriane dit :

    Quelle superbe expérience manon! :D
    Ton article est très bien écrit!

  4. Agnès dit :

    Juste une question ? Comment inscrire 3 personnes pour partir faire du wwooffing en Angleterre alors qu’ils n’ont que 17 ans ?? Merci de votre reponse

    • Nathalie dit :

      Bonjour Agnès,

      Chaque site internet pour l’association wwoofing d’un pays est indépendant. Je ne connais malheureusement pas le site pour l’Angleterre! Je sais qu’en France, le wwoofing est « toléré » pour les adolescents, à condition qu’ils aient l’aval de leurs parents ou tuteurs pour faire du wwoofing seuls et que les hôtes soient au courant que c’est un mineur. C’est une activité physique qui peut présenter des « risques » (comme le bricolage à la maison) et donc pour des questions de responsabilité légale, les mineurs doivent être encadrés. Pour votre cas, cela dépend de la « loi » concernant le wwoofing en Angleterre. Est-ce que le site indique que c’est possible d’inscrire des mineurs ?
      Pour inscrire 3 personnes, il faut prendre 3 cotisations indépendantes. En ce qui concerne leur age, c’est à vous de voir. Vous pouvez les inscrire comme majeur, mais ils doivent avoir une autorisation des parents ou du tuteur pour se rendre chez les hôtes.
      J’espère que j’ai répondu à votre question, vous pouvez m’écrire si vous en avez d’autres.

      A bientôt et bon wwoofing !

      nathalie

  5. BEAUVARLET dit :

    Bonjour

    par quel site êtes vous passée quand vous étiez mineure svp car j’ai eu un refus de Wwoof. Ils m’ont dit qu’ils n’acceptaient pas les mineurs.

    Merci pour votre réponse

    Mme Beauvarlet


ATTENTION avant de poster un commentaire !
Consultez la Foire aux Questions pour voir si la réponse à votre question ne s'y trouve pas : http://wwoofguide.com/tag/faq-2/ Je ne suis pas l'associaiton Wwoof France, ce site est celui de mon livre "Wwoofing le guide".
Les annonces ne sont plus acceptées, si vous cherchez un endroit où faire du wwoofing ou que vous cherchez des wwoofers en FRANCE, vous devez vous rendre sur le site de l'association Wwoof France. Je suis désolée je ne peux plus accepter les annonces ici.
Si vous vous demandez COMMENT FAIRE DU WWOOFING en France ou ailleurs, j'ai écris un article sur le sujet ici : http://wwoofguide.com/a-propos-wwoofing/
Si vous avez une question, SVP regardez avant sur les articles du site si la réponse ne s'y trouve pas déjà. Regardez avant de poser votre question.
Je serai heureuse de vous aider et répondre à vos questions, mais je passe aussi beaucoup de temps à écrire les articles pour vous aider, donc lisez un peu le blog avant de poser une question, merci beaucoup !
Nathalie, auteur du blog

  • Achetez le livre \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\
  • Ecrire à l\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'auteur Nathalie Jouat Bonniot
  • A propos de Wwoof France
  • A propos du Wwoofing dans tous les pays du monde
  • Editeur Democratic Books
  • Le site de notre voyage de wwoofing autour du monde

Par BARDIN Frédéric de la Résidence Draconis dans FAQ : Je veux recevoir des wwoofers chez moi, comment faire ?

Par Yassine Mollis dans Le site de Wwoof International

Par Hamza es-sgaourI dans Le site de Wwoof International

Par François dans Le site de Wwoof France

Par Khaled Hassan dans A propos du wwoofing