« Wwoofing, le guide pour des vacances solidaires, économiques et écologiques » était de sortie hier soir ! Après un cour passage dans les rayons de la librairie Mollat, nous nous en sommes emparés pour aller le montrer à nos amis lors de l’apéro écolo Bordelais, organisé par l’équipe d’Ecoloinfo.com (dont je fais partie).

Un très bel article consacré à mon livre : « Wwoofing, le guide pour des vacances solidaires, économiques et écologiques » sur C-durable.info !

Quel programme ! C’est celui de Marion et Jonathan, qui sont partis, vous l’avez compris, au pays des forêts multicolores pour un break voyage/travail d’un an.

J’ai rencontré Laetitia à Bordeaux pour écouter le récit de ses 6 mois de wwoofing en Angleterre et en Ecosse. Un séjour intense où elle n’a fait QUE du wwoofing, allant de fermes en fermes de Septembre 2008 à Mars 2009. Oui ! C’est bien en saison froide qu’elle est partie, dans un pays que nous pourrions à priori, juger assez inhospitalier les longues soirées d’hiver … Pourtant, Laetita y a trouvé beaucoup de chaleur humaine, de quoi se sentir pousser des ailes pour aider les 12 familles dont elle a partagé la vie.

Un séisme vient de ravager Christchurch, la plus grande ville de l’île du sud de la Nouvelle-Zélande. Et si les wwoofers allaient prêter main fort aux familles lors de catastrophes naturelles ?

J’inaugure une série (longue je lespère) de portraits/interviews de wwoofers. Futurs, ex, en activité, tous les wwoofers sont intéressants car tous différents. Chaque expérience est unique et vous allez nous le raconter !

Nathalie et Olivier sont partis d’août 2007 à juin 2008 pour faire du wwoofing au Canada, en Nouvelle-Zélande et au Japon. Ils sont revenus en France en passant par la Chine, la Mongolie, la Russie (avec le transsibérien) et un bout de l’Europe de l’est

C’est vrai, quelle est la plue-value pour vous, pour nous, de ce site internet ? Il y en a plusieurs … Et vous pouvez aussi participer, pour rendre ce site vivant et interessant ! Laissez-moi vous expliquer comment.
- Sur le livre, sont présents (surtout à la fin) des QR codes. Ces QR codes renvoient à des informations qui sont sur ce site ! Ce sont des listes de liens, une bibliographie … Evitant au lecteur de prendre ses lunettes pour taper les adresses et liens vers les sites internet recommandés. Il n’y a qu’à cliquer et hop ! …